Française poésie

Poèmes en français

A George Sand (VI)

Porte ta vie ailleurs, ô toi qui fus ma vie ; Verse ailleurs ce trésor que j’avais pour tout bien. […]

Une bonne fortune

Il ne faudrait pourtant, me disais-je à moi-même, Qu’une permission de notre seigneur Dieu, Pour qu’il vînt à passer quelque […]

Un rêve

Ballade La corde nue et maigre, Grelottant sous le froid Beffroi, Criait d’une voix aigre Qu’on oublie au couvent L’Avent. […]

Rolla (La cavale sauvage)

(extrait) …Lorsque dans le désert la cavale sauvage, Après trois jours de marche, attend un jour d’orage Pour boire l’eau […]

Idylle

A quoi passer la nuit quand on soupe en carême? Ainsi, le verre en main, raisonnaient deux amis. Quels entretiens […]

Chanson de Barberine

Beau chevalier qui partez pour la guerre, Qu’allez-vous faire Si loin d’ici? Voyez-vous pas que la nuit est profonde, Et […]

A Madame Cne T

Rondeau Dans son assiette arrondi mollement, Un pâté chaud, d’un aspect délectable, D’un peu trop loin m’attirait doucement. J’allais à […]

Sonnet au lecteur

Jusqu’à présent, lecteur, suivant l’antique usage, Je te disais bonjour à la première page. Mon livre, cette fois, se ferme […]

A Ulric G

Ulric, nul oeil des mers n’a mesuré l’abîme, Ni les hérons plongeurs, ni les vieux matelots. Le soleil vient briser […]

Lucie

Élégie Mes chers amis, quand je mourrai, Plantez un saule au cimetière. J’aime son feuillage éploré ; La pâleur m’en […]

La nuit d’octobre

LE POÈTE Le mal dont j’ai souffert s’est enfui comme un rêve. Je n’en puis comparer le lointain souvenir Qu’à […]

A George Sand (IV)

Il faudra bien t’y faire à cette solitude, Pauvre coeur insensé, tout prêt à se rouvrir, Qui sait si mal […]

Fragment

Quand je t’aimais, pour toi j’aurais donné ma vie, Mais c’est toi, de t’aimer, toi qui m’ôtas l’envie. A tes […]

Au Jungfrau

Jungfrau, le voyageur qui pourrait sur ta tête S’arrêter, et poser le pied sur sa conquête, Sentirait en son coeur […]

Le lever

Assez dormir, ma belle! Ta cavale isabelle Hennit sous tes balcons. Vois tes piqueurs alertes, Et sur leurs manches vertes […]

Sonnet : Béatrix Donato

Béatrix Donato fut le doux nom de celle Dont la forme terrestre eut ce divin contour. Dans sa blanche poitrine […]

A mon ami Edouard B

Tu te frappais le front en lisant Lamartine, Edouard, tu pâlissais comme un joueur maudit ; Le frisson te prenait, […]

Impromptu

(En réponse à la question : Qu’est-ce que la Poésie? ) Chasser tout souvenir et fixer sa pensée, Sur un […]