Française poésie

Poèmes en français

Invocation

O toi qui m’apparus dans ce désert du monde, Habitante du ciel, passagère en ces lieux! O toi qui fis […]

La vigne et la maison (I)

(extraits) Quel fardeau te pèse, ô mon âme! Sur ce vieux lit des jours par l’ennui retourné, Comme un fruit […]

Philosophie

(Au Marquis de L. M. F) Oh! qui m’emportera vers les tièdes rivages, Où l’Arno couronné de ses pâles ombrages, […]

Hymne au Christ

… L’astre qu’à ton berceau le mage vit éclore, L’étoile qui guida les bergers de l’aurore Vers le Dieu couronné […]

L’enthousiasme

Ainsi, quand l’aigle du tonnerre Enlevait Ganymède aux cieux, L’enfant, s’attachant à la terre, Luttait contre l’oiseau des dieux; Mais […]

Souvenir

En vain le jour succède au jour, Ils glissent sans laisser de trace ; Dans mon âme rien ne t’efface, […]

A la grande chartreuse

Jéhova de la terre a consacré les cimes ; Elles sont de ses pas le divin marchepied, C’est là qu’environné […]

Chant d’amour (III)

Pourquoi sous tes cheveux me cacher ton visage? Laisse mes doigts jaloux écarter ce nuage : Rougis-tu d’être belle, ô […]

Le poète mourant

La coupe de mes jours s’est brisée encor pleine ; Ma vie hors de mon sein s’enfuit à chaque haleine […]

Consolation

Quand le Dieu qui me frappe, attendri par mes larmes, De mon coeur oppressé soulève un peu sa main, Et, […]

La gloire

(A un poète exilé) Généreux favoris des filles de mémoire, Deux sentiers différents devant vous vont s’ouvrir : L’un conduit […]

Chant d’amour (VI)

Un jour, le temps jaloux, d’une haleine glacée, Fanera tes couleurs comme une fleur passée Sur ces lits de gazon […]

Le lézard

Sur les ruines de Rome. Un jour, seul dans le Colisée, Ruine de l’orgueil romain, Sur l’herbe de sang arrosée […]

A El***

Lorsque seul avec toi, pensive et recueillie, Tes deux mains dans la mienne, assis à tes côtés, J’abandonne mon âme […]

Le premier regret

Sur la plage sonore où la mer de Sorrente Déroule ses flots bleus aux pieds de l’oranger Il est, près […]

La vigne et la maison (IV)

Efface ce séjour, ô Dieu! de ma paupière, Ou rends-le-moi semblable à celui d’autrefois, Quand la maison vibrait comme un […]

Jehova ou l’idée de dieu

Sinaï! Sinaï! quelle nuit sur ta cime! Quels éclairs, sur tes flancs, éblouissent les yeux! Les noires vapeurs de l’abîme […]

Chant d’amour (II)

Un de ses bras fléchit sous son cou qui le presse, L’autre sur son beau front retombe avec mollesse, Et […]

L’infini dans les cieux

C’est une nuit d’été ; nuit dont les vastes ailes Font jaillir dans l’azur des milliers d’étincelles ; Qui, ravivant […]