Française poésie

Poèmes en français

Licymnie

(Études latines, II) Tu ne sais point chanter, ô cithare Ionique, En ton mode amolli doux à la volupté, Les […]

L’illusion suprême

Quand l’homme approche enfin des sommets où la vie Va plonger dans votre ombre inerte, ô mornes cieux! Debout sur […]

Le barde de Temrah

Le soleil a doré les collines lointaines ; Sous le faîte mouillé des bois étincelants Sonne le timbre clair et […]

Lydie

(Études latines, I) La Jeunesse nous quitte, et les Grâces aussi. Les Désirs amoureux s’envolent avec elles, Et le sommeil […]

Paysage

A travers les massifs des pâles oliviers L’Archer resplendissant darde ses belles flèches Qui, par endroits, plongeant au fond des […]

La vérandah

Au tintement de l’eau dans les porphyres roux Les rosiers de l’Iran mêlent leurs frais murmures, Et les ramiers rêveurs […]

Hylas

C’était l’heure où l’oiseau, sous les vertes feuillées, Repose, où tout s’endort, les hommes et les Dieux. Du tranquille Sommeil […]

L’Aboma

Du pied des sommets bleus, là-bas, dans le ciel clair, Épandu sur les lacs, les forêts et les plaines, Le […]

Vénus de Milo

Marbre sacré, vêtu de force et de génie, Déesse irrésistible au port victorieux, Pure comme un éclair et comme une […]

Médailles antiques – I

Celui-ci vivra, vainqueur de l’oubli, Par les Dieux heureux! Sa main sûre et fine A fait onduler sur l’onyx poli […]

Aux morts

Après l’apothéose après les gémonies, Pour le vorace oubli marqués du même sceau, Multitudes sans voix, vains noms, races finies, […]

L’anathème

Si nous vivions au siècle où les Dieux éphémères Se couchaient pour mourir avec le monde ancien, Et, de l’homme […]

Lydia

(Études latines, XVII) Lydia, sur tes roses joues, Et sur ton col frais et plus blanc Que le lait, coule […]

Niobé

Ville au bouclier d’or, favorite des Dieux, Toi que bâtit la Lyre aux sons mélodieux, Toi que baigne Dirkè d’une […]

L’Arc de Civa

Le vieux Daçaratha, sur son siège d’érable, Depuis trois jours entiers, depuis trois longues nuits, Immobile, l’oeil cave et lourd […]

Tyndaris

(Études latines, XV) Ô blanche Tyndaris, les Dieux me sont amis Ils aiment les Muses Latines ; Et l’aneth, et […]

Midi

Midi, Roi des étés, épandu sur la plaine, Tombe en nappes d’argent des hauteurs du ciel bleu. Tout se tait. […]

Juin

Les prés ont une odeur d’herbe verte et mouillée, Un frais soleil pénètre en l’épaisseur des bois, Toute chose étincelle, […]

Les clairs de lune – I

C’est un monde difforme, abrupt, lourd et livide, Le spectre monstrueux d’un univers détruit Jeté comme une épave à l’Océan […]

Nell

Ta rose de pourpre, à ton clair soleil, O Juin, étincelle enivrée ; Penche aussi vers moi ta coupe dorée […]