Française poésie

Poèmes en français

Poeme Lydé

(Études latines, IV)

Viens! c’est le jour d’un Dieu. Puisons avec largesse
Le Cécube clos au cellier.
Fière Lydé, permets au plaisir familier
D’amollir un peu ta sagesse.

L’heure fuit, l’horizon rougit sous le soleil,
Hâte-toi. L’amphore remplie
Sous Bibulus consul, repose ensevelie:
Trouble son antique sommeil.

Je chanterai les flots amers, la verte tresse
Des Néréides ; toi, Lydé,
Sur ta lyre enlacée à ton bras accoudé
Chante Diane chasseresse.

Puis nous dirons Vénus et son char attelé
De cygnes qu’un lien d’or guide,
Les Cyclades, Paphos, et tes rives, ô Gnide!
Puis un hymne au ciel étoilé.


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)

Poeme Lydé - Charles-marie Leconte de Lisle