Française poésie

Poèmes en français


Poeme The park

Sa Seigneurie est sur le continent. – Les hêtres
Sous lesquels Robin-Hood jadis tendit son arc
Mugissent, défeuillés, au fond du noble Park.
Blackwood-Castle est désert ; closes sont les fenêtres.

Rivière de high-life, à travers un gazon
Ratissé sans relâche, eau flegmatique et noire,
Coule à présent la source où s’arrêtait pour boire
Le brave Outlaw chargé de fraîche venaison.

Le domaine est ouvert au public. – Véritable
Faveur, Mylord! – Pourtant, bien qu’il soit confortable,
Elégant et correct – de la fleur au caillou, –

Les promeneurs jamais n’y troublent les corneilles ;
Nul Bottom de village, aux joyeuses oreilles,
N’y vient se faire dire : O my dear, I love you!


Poeme The park - Ernest D' Hervilly