Française poésie

Poèmes en français


Poeme Ah! que je suis fâché! maudit soit le réveil

Ah! que je suis fâché! maudit soit le réveil
Qui me prive du bien dont j’avais jouissance
Cette nuit en songeant. Las! depuis ma naissance,
Je n’ai point eu de bien à celui-là pareil.

Il me semblait qu’Amour, ennemi de tout deuil,
Une moisson de fleurs versait en abondance,
Dessus nos corps unis d’une ferme alliance.
Ô songe délectable, ô gracieux sommeil!

Que d’amour, que d’appas, que de douces blandices,
Que de ris, que d’ébats, que de molles délices,
Que de naissantes morts, que de jeux amoureux!

Que de baisers confits en sucre, en ambroisie!
De ces plaisirs, dormant, j’avais l’âme saisie.
Fut-il jamais en songe un amant si heureux!


Poeme Ah! que je suis fâché! maudit soit le réveil - Isaac Habert