Française poésie

Poèmes en français


Poeme Le feu brusque, et leger, aus Astres s’achemine

Le feu brusque, et leger, aus Astres s’achemine,
Nostre ame tient du feu : la terre, l’eau, ni l’aer,
A sa vivacité ne se peut esgaler :
Aussi le feu les passe, et sur chacun domine.

Les metaus fréchement arrachez de la mine,
S’affinent tous au feu : le feu ne peut celer
Ses graces, ni vertus : il fait estinceler
Ses clamez haut et bas, et les Cieus illumine.

De rays est coronné ce grand Flambeau qui luit,
De feus resplendissants se perruque la nuit :
Jupin mesmes pour Sceptre a pris l’ardante flame.

Aussi son filz Hercule en feu monta là sus :
Si donques tout par tout le feu tient le dessus,
Quel frileus blamera le dous feu qui m’enflame?


Poeme Le feu brusque, et leger, aus Astres s’achemine - Jean de La Gessee