Française poésie

Poèmes en français

Jardin d’hiver

À Alphonse Daudet. Ma vie, où des vols de colombes Neigeaient autrefois dans l’azur, Est un jardin rempli de tombes […]

Fête galante

Ah! si fines de taille, et si souples, si lentes Dans leur étroit peignoir enrubanné de feu, Les yeux couleur […]

La nuit

Portant dans ses bras nus ses deux enfants jumeaux, Le Sommeil et la Mort, la Nuit pensive et douce D’un […]

Récurrence

Enchanteurs et sorciers, Mantegna, Léonard! Des sourires de femme apparus dans les Louvre Plus d’un porte une plaie au flanc, […]

Devant un cranach

Sous un grand chaperon de peluche écarlate, Un clair escoffion brodé de perles rondes Enserre un front de vierge aux […]

Morgane

Un pâle clair de lune allonge sur la grève L’ombre de hauts clochers et de grands toits, où rêve Tout […]

Nénuphars

Pour Théophile Gautier Sous leurs feuilles glauques et lisses, Les blancs nénuphars allemands Bercent au fond de leurs calices Des […]

Narcissus

Ni les douces langueurs des flùtes et des lyres, Ni les parfums mourants des vagues encensoirs En cadence envolés dans […]

Yseulte

Parmi les trèfles d’or et les roses d’émail, Peinte avec des yeux verts et des cheveux de cuivre Sur un […]

Visionnaire

C’était au fond d’un rêve obsédant de regrets. J’errais seul au milieu d’un pays insalubre. Disque énorme, une lune éclatante […]

L’étang mort

Comme un lointain étang baigné de clair de lune, Le passé m’apparaît dans l’ombre de l’oubli. Mon âme, entre les […]

Devant un Frantz Halls

Dans un corps baleiné, renflé comme un ciboire, Tout de satins crémeux et d’opaques velours, C’est une dame étrange aux […]

Les nymphes

À Jean Richepin. Toi, tu dois les aimer, les grands ciels de septembre, Profonds, brûlants d’or vierge et trempés d’outremer. […]

Dea Silens

« Sois charmante et tais-toi. » (Beaudelaire) C’est une Dame étrange et sombre en bronze vert, Dans sa lividité comme […]

Lunatique

À Edgar Poe. Dans l’herbe folle et l’ortie, La paupière appesantie, Rôde un chat maigre au poil roux. Le mur […]

Mélusine

Les bras nus cerclés d’or et froissant le brocart De sa robe argentée aux taillis d’aubépines, Mélusine apparaît entre les […]

Le jeune homme et la mort

Le long des marbres noirs et des sombres portiques, Bordant du pâle Hadès les quais silencieux, L’éphèbe éblouissant et l’espoir […]

D’après un Jacquemain

C’était un grand bois calme aux troncs baignés d’azur. Une tête d’angoisse aux yeux d’illuminée Flambants et bleus, pensive et […]

Clair de Lune

A l’heure, où les bois d’aubépines, De combe en combe au loin neigeant, Apparaîtront dans les ravines Comme un léger […]

La Chimère

Pour Gustave Moreau. La Chimère indomptable aux yeux profonds et bleus, Abîmes rayonnants dans un visage d’homme, Des lointaines Memphis […]

Printemps mystique

Sous la lune bleue aux caresses molles, Par le clair obscur des bois épineux, Le Printemps s’avance aux sons lumineux […]

Les Zingaris

À Jean Richepin Par la forêt et la ravine, La lèvre rouge et les fronts bruns Les zingaris, fils des […]

Viviane

Pour Léon Cladel Linus aux bois de Crète errant parmi les branches Voyait fuir et tourner de vagues formes blanches […]

Relent d’amour

Beauté tragique et vénéneuse, Genèvre, Ô pale empoisonneuse Dont les refus lents et savants M’ont appris l’amère ironie Des vains […]

Galatée

Le front ceint de fucus et de corail amer, Parmi la floraison des glauques madrépores, Galatée apparaît sous les voûtes […]