Française poésie

Poèmes en français


Poeme Ô que celui était cautement sage

Ô que celui était cautement sage,
Qui conseillait, pour ne laisser moisir
Ses citoyens en paresseux loisir,
De pardonner aux remparts de Carthage!

Il prévoyait que le romain courage,
Impatient du languissant plaisir,
Par le repos se laisserait saisir
A la fureur de la civile rage.

Aussi voit-on qu’en un peuple otieux,
Comme l’humeur en un corps vicieux,
L’ambition facilement s’engendre.

Ce qui advint, quand l’envieux orgueil
De ne vouloir ni plus grand ni pareil
Rompit l’accord du beau-père et du gendre.


Poeme Ô que celui était cautement sage - Joachim Du Bellay