Française poésie

Poèmes en français

La prison

Comme les hauts piliers des vieilles cathédrales, Ô rêves de mon coeur, vous montez! Et je vois L’ancien encens encore […]

Salvator rosa

Qu’avais-tu dans l’esprit, maître à la brosse ardente, Pour que sous ton pinceau la nature en fureur Semble jeter au […]

La prière d’Adam

Songe horrible! – la foule innombrable des âmes M’entourait. Immobile et muet, devant nous, Beau comme un dieu, mais triste […]

L’orgueil

Monts superbes, dressez vos pics inaccessibles Sur le cirque brumeux où plongent vos flancs verts! Métaux, dans le regret des […]

En chemin

Les dieux sont muets, et la vie est triste. Pour nous mordre au coeur, les crocs hérissés, Un noir lévrier […]

Les rythmes

Rythme des robes fascinantes, Qui vont traînantes, Balayant les parfums au vent, Ou qu’au-dessus des jupes blanches Un pas savant […]

Le mancenillier

La jeunesse est un arbre aux larges frondaisons, Mancenillier vivace aux fruits inaccessibles ; Notre âme et notre coeur sont […]

Au jardin

Le soir fait palpiter plus mollement les plantes Autour d’un groupe assis de femmes indolentes Dont les robes, qu’on prend […]

Chanson

Le ciel est loin ; les dieux sont sourds. Mais nos âmes sont immortelles! La terre s’ouvre ; où s’en […]

Les cygnes

Sous des massifs touffus, au fond désert du parc, La colonnade antique arrondissant son arc, Dans une eau sombre encore […]

Révolte

Car les bois ont aussi leurs jours d’ennui hautain ; Et, las de tordre au vent leurs grands bras séculaires […]

Saisons brouillées

Quand naissent les fleurs au chant des oiseaux Ton étrange voix gravement résonne, Et comme aux échos des forêts d’automne […]

L’amour en fraude

J’ai vu passer, l’autre matin, Un jeune Dieu dans la prairie ; Sous un costume de féerie Il sautillait comme […]

La nuit de juin

A J-M De Heredia. La nuit glisse à pas lents sous les feuillages lourds ; Sur les nappes d’eau morte […]

Les nuages

Couché sur le dos, dans le vert gazon, Je me baigne d’ombre et de quiétude. Mes yeux ont enfin perdu […]

Lazare

… Et Lazare à la voix de Jésus s’éveilla Livide, il se dressa d’un bond dans les ténèbres ; Il […]

Prologue

J’ai détourné mes yeux de l’homme et de la vie, Et mon âme a rôdé sous l’herbe des tombeaux. J’ai […]

Journée d’hiver

Nul rayon, ce matin, n’a pénétré la brume, Et le lâche soleil est monté sans rien voir. Aujourd’hui dans mes […]

Le remous

Tout se tait maintenant dans la ville. Les rues Ne retentissent plus sous les lourds tombereaux. Le gain du jour […]

L’oeil

Sous l’épais treillis des feuilles tremblantes, Au plus noir du bois la lune descend ; Et des troncs moussus aux […]