Française poésie

Poèmes en français

Le vent d’été

À Léon Tillot. Le vent d’été baise et caresse La nature tout doucement : On dirait un souffle d’amant Qui […]

La voix du vent

Les nuits d’hiver quand le vent pleure, Se plaint, hurle, siffle et vagit, On ne sait quel drame surgit Dans […]

La grande cascade

A cette heure, elle n’est sensible, La grande cascade du roc, Qui par son tonnerre d’un bloc, La nuit la […]

La pluie

Lorsque la pluie, ainsi qu’un immense écheveau Brouillant à l’infini ses longs fils d’eau glacée, Tombe d’un ciel funèbre et […]

La meunière

La meunière, une forte et rougeaude jeunesse, Chantait dans sa charrette en piquant son bardeau ; Tout à coup, l’animal […]

Le soleil sur les pierres

Sur les rocs, comme au ciel, le monarque du feu Se donne, ici, libre carrière. L’oeil cuit, caché sous la […]

Le vieux pont

Ce bon vieux pont, sous ses trois arches, En a déjà bien vu de l’eau Passer verte avec du galop […]

Les pierres

Par monts, par vaux, près des rivières, Les frimas font à volonté Des blocs d’ombre et d’humidité Avec le gisement […]

La baigneuse

Le temps chauffe, ardent, radieux ; Le sol brûle comme une tôle Dans un four. Nul oiseau ne piaule, Tout […]

La bonne chienne

Les deux petits jouaient au fond du grand pacage ; La nuit les a surpris, une nuit d’un tel noir […]

Le petit lièvre

Brusque, avec un frisson De frayeur et de fièvre, On voit le petit lièvre S’échapper du buisson. Ni mouche ni […]

Le succube

Toute mie, onduleuse et le torse vibrant, La fleur des lupanars, des tripots et des bouges Bouclait nonchalamment ses jarretières […]

L’ormeau

D’un branchu semblant un grand fagot qui s’évase, Il végète sa mort – à jamais défeuillé ; Pourtant, sous tous […]

A l’inaccessible

Argile toujours vierge, inburinable airain, Magicien masqué plus tyran que la femme, Art! Terrible envoûteur qui martyrise l’âme, Railleur mystérieux […]

La plaine

Cette plaine sans un chemin Figure au fond de la vallée La solitude immaculée Vierge de tout passage humain. Presque […]

Magie de la nature

Béant, je regardais du seuil d’une chaumière De grands sites muets, mobiles et changeants, Qui, sous de frais glacis d’ambre, […]

Forêt brûlée

On voit ce grand fond de vallée Fuligineux sous les cieux ronds : Là, terrain, herbes, rameaux, troncs, Toute une […]

Les infinis

Vertigineux géant du désert qu’il écrase, La tête dans l’azur et le pied dans la mer, Le mont découpe, ardent, […]

Pendant la pluie

Après une chaleur si dure Tout se rafraîchit pour l’instant. La pluie est absorbée autant Par le roc que par […]

La ronce et le serpent

Foisonnantes, couvant des venins séculaires Dans ce marécageux semis d’herbe et de rocs, Les ronces, par fouillis épais comme des […]

L’étang du mauvais pas

Fuis l’étang du mauvais pas, Crains l’ogre qu’on y soupçonne, Gare au monstre du trépas! On dit qu’il fit ses […]

Fin d’hiver

Par ce temps si bénin, après tant de froidure, Dans les grands terrains gris, sur les coteaux chenus, On a […]

Deux bons vieux coqs

Le cabaret qui n’est pas neuf Est bondé des plus vieux ivrognes Dont rouge brique sont les trognes Entre les […]

Extase du soir

Droits et longs, par les prés, de beaux fils de la Vierge Horizontalement tremblent aux arbrisseaux. La lumière et le […]

Le bon fou

Il n’a que sa chemise écrue et sa culotte Pour tout costume. Il porte un bonnet de coton. Tel il […]

La roue de moulin

Les nuages traînant leurs blocs Autour du soleil qui les troue, On voit reflamboyer la roue Du moulin bâti dans […]

Le lac et le saule

La solitude est bien l’hôtesse Qui convient à ce lac profond : Son saule unique et lui se font Le […]

Les deux bouleaux

L’été, ces deux bouleaux qui se font vis-à-vis, Avec ce délicat et mystique feuillage D’un vert si vaporeux sur un […]

Un jour d’hiver

Arqué haut sur les monts et d’un bleu sans nuages Qu’un triomphant soleil embrase éblouissant, Le ciel, par la vallée […]

Villanelle du Diable

À Théodore de Banville. L’Enfer brûle, brûle, brûle. Ricaneur au timbre clair, Le Diable rôde et circule. Il guette, avance […]