Française poésie

Poèmes en français

Poeme Étrennes

En lieu de mai, de dorure, ou de chaîne
A ce matin premier jour de l’année
Je vous envoie un brin de gui de chêne ;
N’êtes-vous pas richement étrennée?
Cette façon d’en donner n’est pas née
De moi premier : les vieux Druides sages
En présentaient ce jour pour bons présages.
Oh! qu’en ce gui tel signe fût compris
(Puisque le glud se fait de ses feuillages)
Que votre coeur du mien dût être pris!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)

Poeme Étrennes - Mellin de Saint-gelais