Française poésie

Poèmes en français

Je suis venu, calme orphelin

Gaspard Hauser chante : Je suis venu, calme orphelin, Riche de mes seuls yeux tranquilles, Vers les hommes des grandes […]

L’aube à l’envers

Le Point-du-Jour avec Paris au large, Des chants, des tirs, les femmes qu’on » rêvait « , La Seine claire […]

Mort!

Les Armes ont tu leurs ordres en attendant De vibrer à nouveau dans des mains admirables Ou scélérates, et, tristes, […]

Une Sainte en son auréole

Une Sainte en son auréole, Une Châtelaine en sa tour, Tout ce que contient la parole Humaine de grâce et […]

La bise se rue à travers

La bise se rue à travers Les buissons tout noirs et tout verts, Glaçant la neige éparpillée Dans la campagne […]

Sur le balcon

Toutes deux regardaient s’enfuir les hirondelles : L’une pâle aux cheveux de jais, et l’autre blonde Et rose, et leurs […]

C’est l’extase langoureuse

C’est l’extase langoureuse, C’est la fatigue amoureuse, C’est tous les frissons des bois Parmi l’étreinte des brises, C’est, vers les […]

Mais Sa tête, Sa tête!

Mais Sa tête, Sa tête! Folle, unique tempête D’injustice indignée, De mensonge en furie, Visions de tuerie Et de vengeance […]

Monsieur Prudhomme

Il est grave : il est maire et père de famille. Son faux col engloutit son oreille. Ses yeux Dans […]

Mandoline

Les donneurs de sérénades Et les belles écouteuses Echangent des propos fades Sous les ramures chanteuses. C’est Tircis et c’est […]

Après trois ans

Ayant poussé la porte étroite qui chancelle, Je me suis promené dans le petit jardin Qu’éclairait doucement le soleil du […]

Paris

Paris n’a de beauté qu’en son histoire, Mais cette histoire est belle tellement! La Seine est encaissée absurdement, Mais son […]

Chanson d’automne

Les sanglots longs Des violons De l’automne Blessent mon coeur D’une langueur Monotone. Tout suffocant Et blême, quand Sonne l’heure, […]

La neige à travers la brume

La neige à travers la brume Tombe et tapisse sans bruit Le chemin creux qui conduit À l’église où l’on […]

La Belle au Bois dormait

La Belle au Bois dormait. Cendrillon sommeillait. Madame Barbe-bleue? elle attendait ses frères ; Et le petit Poucet, loin de […]

Circonspection

Donne ta main, retiens ton souffle, asseyons-nous Sous cet arbre géant où vient mourir la brise En soupirs inégaux sous […]

Paysages Belges

Briques et tuiles, O les charmants Petits asiles Pour les amants! Houblons et vignes, Feuilles et fleurs, Tentes insignes Des […]

Tu fus une grande amoureuse

Tu fus une grande amoureuse À ta façon, la seule bonne Puisqu’elle est tienne et que personne Plus que toi […]

Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime Et qui n’est, […]

Pourquoi triste, ô mon âme

Pourquoi triste, ô mon âme Triste jusqu’à la mort, Quand l’effort te réclame, Quand le suprême effort Est là qui […]

A Madame X

En lui envoyant une pensée Au temps où vous m’aimiez (bien sûr?), Vous m’envoyâtes, fraîche éclose, Une chère petite rose, […]

La soupe du soir

À J.-K. Huysmans. Il fait nuit dans la chambre étroite et froide où l’homme Vient de rentrer, couvert de neige, […]

Clochi-clocha

L’église Saint-Nicolas Du Chardonnet bat un glas, Et l’église Saint-Étienne Du Mont lance à perdre haleine Des carillons variés Pour […]

Laisse dire la calomnie

Laisse dire la calomnie Qui ment, dément, nie et renie Et la médisance bien pire Qui ne donne que pour […]