Française poésie

Poèmes en français

La Grande Chartreuse

J’ai vu, tels que des morts réveillés par le glas, Les moines, lampe en main, se ranger en silence, Puis […]

Le dernier adieu

Quand l’être cher vient d’expirer, On sent obscurément la perte, On ne peut pas encor pleurer : La mort présente […]

L’amour maternel

À Maurice Chevrier Fait d’héroïsme et de clémence, Présent toujours au moindre appel, Qui de nous peut dire où commence, […]

Prière au printemps

Toi qui fleuris ce que tu touches, Qui, dans les bois, aux vieilles souches Rends la vigueur, Le sourire à […]

Ce qui dure

Le présent se fait vide et triste, Ô mon amie, autour de nous ; Combien peu de passé subsiste! Et […]

Joies sans causes

On connaît toujours trop les causes de sa peine, Mais on cherche parfois celles de son plaisir ; Je m’éveille […]

Le coucher du soleil

Si j’ose comparer le déclin de ma vie A ton coucher sublime, ô Soleil! je t’envie. Ta gloire peut sombrer, […]

Hora prima

J’ai salué le jour dès avant mon réveil ; Il colorait déjà ma pesante paupière, Et je dormais encor, mais […]

La musique

Ah! chante encore, chante, chante! Mon âme a soif des bleus éthers. Que cette caresse arrachante En rompe les terrestres […]

Dernière solitude

Dans cette mascarade immense des vivants Nul ne parle à son gré ni ne marche à sa guise ; Faite […]

Combats intimes

Seras-tu de l’amour l’éternelle pâture? A quoi te sert la volonté, Si ce n’est point, ô coeur, pour vaincre ta […]

La beauté

Splendeur excessive, implacable, Ô beauté, que tu me fais mal! Ton essence incommunicable, Au lieu de m’assouvir, m’accable : On […]

Les caresses

Les caresses ne sont que d’inquiets transports, Infructueux essais du pauvre amour qui tente L’impossible union des âmes par les […]

Les amours terrestres

Nos yeux se sont croisés et nous nous sommes plu. Née au siècle où je vis et passant où je […]

Midi au village

Nul troupeau n’erre ni ne broute ; Le berger s’allonge à l’écart ; La poussière dort sur la route, Le […]

La vieillesse

Viennent les ans! J’aspire à cet âge sauveur Où mon sang coulera plus sage dans mes veines, Où, les plaisirs […]

L’inspiration

Un oiseau solitaire aux bizarres couleurs Est venu se poser sur une enfant ; mais elle, Arrachant son plumage où […]

A Ronsard

Ô maître des charmeurs de l’oreille, ô Ronsard, J’admire tes vieux vers, et comment ton génie Aux lois d’un juste […]

Le premier amour

Comme un verre intact, avant l’heure Où le remplira l’échanson, Au plus léger coup qui l’effleure Vibre d’un sonore frisson, […]

L’une d’elles

Les grands appartements qu’elle habite l’hiver Sont tièdes. Aux plafonds, légers comme l’éther, Planent d’amoureuses peintures. Nul bruit ; partout […]