Française poésie

Poèmes en français

Les serres et les bois

Dans les serres silencieuses Où l’hiver invite à s’asseoir, Sous un jour blême comme un soir Fument les plantes précieuses. […]

Corps et âmes

Heureuses les lèvres de chair! Leurs baisers se peuvent répondre ; Et les poitrines pleines d’air! Leurs soupirs se peuvent […]

L’étranger

Je me dis bien souvent : de quelle race es-tu? Ton coeur ne trouve rien qui l’enchaîne ou ravisse, Ta […]

Le long du quai

Le long des quais les grands vaisseaux, Que la houle incline en silence, Ne prennent pas garde aux berceaux Que […]

Les stalactites

J’aime les grottes où la torche Ensanglante une épaisse nuit, Où l’écho fait, de porche en porche, Un grand soupir […]

Scrupule

Je veux lui dire quelque chose, Je ne peux pas ; Le mot dirait plus que je n’ose, Même tout […]

La bouture

Au temps où les plaines sont vertes, Où le ciel dore les chemins, Où la grâce des fleurs ouvertes Tente […]

Silence et nuit des bois

Il est plus d’un silence, il est plus d’une nuit, Car chaque solitude a son propre mystère : Les bois […]

La terre et l’enfant

Enfant sur la terre on se traîne, Les yeux et l’âme émerveillés, Mais, plus tard, on regarde à peine Cette […]

La jacinthe

Dans un antique vase en Grèce découvert, D’une tombe exhumé, fait d’une argile pure Et dont le col est svelte, […]

L’indulgence

L’Indulgence est tendre, elle est femme. Ceux qu’un faux pas, même expié, Dans le monde à jamais diffame, Lavent leur […]

L’habitude

L’habitude est une étrangère Qui supplante en nous la raison : C’est une ancienne ménagère Qui s’installe dans la maison. […]

L’âme

J’ai dans mon coeur, j’ai sous mon front Une âme invisible et présente : Ceux qui doutent la chercheront ; […]

L’agonie

Vous qui m’aiderez dans mon agonie, Ne me dites rien ; Faites que j’entende un peu d’harmonie, Et je mourrai […]

Déception

Une eau croupie est un miroir Plus fidèle encor qu’une eau pure, Et l’image la transfigure, Prêtant ses couleurs au […]

La coupe

Dans les verres épais du cabaret brutal, Le vin bleu coule à flots et sans trêve à la ronde ; […]

La grande allée

C’est une grande allée à deux rangs de tilleuls. Les enfants, en plein jour, n’osent y marcher seuls, Tant elle […]

Aux amis inconnus

Ces vers, je les dédie aux amis inconnus, A vous, les étrangers en qui je sens des proches, Rivaux de […]

L’escalier de l’ara coeli

On a bâti là, plus réel Que l’échelle du patriarche, Un escalier dont chaque marche Est vraiment un pas vers […]

La colombe et le lis

Femme, cette colombe au col rose et mouvant, Que ta bouche entr’ouverte baise, Ne l’avait pas sentie humecter si souvent […]

Au bord de l’eau

S’asseoir tous deux au bord d’un flot qui passe, Le voir passer ; Tous deux, s’il glisse un nuage en […]

Eclaircie

Quand on est sous l’enchantement D’une faveur d’amour nouvelle, On s’en défendrait vainement, Tout le révèle : Comme fuit l’or […]

L’indifférence

Que n’ai-je à te soumettre ou bien à t’obéir? Je te vouerais ma force ou te la ferais craindre ; […]

Le pardon

Pour peu que votre image en mon âme renaisse, Je sens bien que c’est vous que j’aime encor le mieux. […]

Mars

En mars, quand s’achève l’hiver, Que la campagne renaissante Ressemble à la convalescente Dont le premier sourire est cher ; […]

La valse

Dans un flot de gaze et de soie, Couples pâles, silencieux, Ils tournent, et le parquet ploie, Et vers le […]

Le temps perdu

Si peu d’oeuvres pour tant de fatigue et d’ennui! De stériles soucis notre journée est pleine : Leur meute sans […]

Au jour le jour

À Emmanuel Des Essarts Quand d’une perte irréparable On garde au coeur le souvenir, On est parfois si misérable Qu’on […]

La laide

Femmes, vous blasphémez l’amour, quand d’aventure Un seul rebelle insulte à votre royauté. Ah! C’est un pire affront qu’en silence […]

Un rendez-vous

Dans ce nid furtif où nous sommes, Ô ma chère âme, seuls tous deux, Qu’il est bon d’oublier les hommes, […]