Française poésie

Poèmes en français

Les colombes

Ni tout noirs, ni tout verts, couleur D’espérances jamais en fleur, Les ifs balancent des colombes, Et cela réjouit les […]

Poison perdu

Des nuits du blond et de la brune Pas un souvenir n’est resté Pas une dentelle d’été, Pas une cravate […]

Prière

Au plus haut point de la montagne la plus pure, Au plus beau jour de nos époques favorites Où le […]

La rencontre

Vous mîtes votre bras adroit, Un soir d’été, sur mon bras… gauche. J’aimerai toujours cet endroit, Un café de la […]

Les hôtesses

Quand vous coulant au bas de vos lits d’accouchées Après les affres du premier enfantement Vous vous dressez enfin, vous […]

Ciels

Le Ciel a de jeunes pâturages Tendres, vers un palais triste et vermeil : Un Essaim d’Heures sauvages Guide Pasiphaé, […]

Dans les temps que je vois

Alors, si l’homme est juste et si le monde est sage, Offrant tout à Jésus, sa joie et ses douleurs, […]

L’âme

Comme un exilé du vieux thème, J’ai descendu ton escalier ; Mais ce qu’a lié l’Amour même, Le temps ne […]

Le baiser (III)

» Tout fait l’amour. » Et moi j’ajoute, Lorsque tu dis : » Tout fait l’amour » : Même le […]

Saintes femmes

Quelle étoile nous vit donc naître, nous qui sommes Les voleuses de vos coeurs charmants, Enfants-rois? C’est nous qui vous […]

Les mains

Aimez vos mains afin qu’un jour vos mains soient belles, Il n’est pas de parfum trop précieux pour elles, Soignez-les. […]

L’enfant pâle

C’est la triste feuille morte Que le vent d’octobre emporte, C’est la lune, au front du jour, Que nulle étoile […]

Hymne

Amour qui voles dans les nues, Baisers blancs, fuyant sur l’azur, Et qui palpites dans les mues, Au nid sourd […]

La statue

Parmi les marbres qu’on renomme Sous le ciel d’Athène ou de Rome, Je prends le plus pur, le plus blanc, […]

Kathoum

Oh! peindre tes cheveux du bleu de la fumée, Ta peau dorée et d’un ton tel qu’on croit voir presque […]

Pourrières

Un vieux clocher coiffé de fer sur la colline. Des fenêtres sans cris, sous des toits sans oiseaux. D’un barbaresque […]

Dompteuse

Elle vint dans Ninive énorme, où sont les fous Qui veillent dans les lits et dorment sur les tables, Et […]

Le verre

Madame, on m’a dit l’autre jour Que j’imitais… qui donc? devine ; Que j’imitais Musset : le tour N’en est […]

Le baiser (I)

N’êtes-vous pas toute petite Dans votre vaste appartement, Où comme un oiseau qui palpite Voltige votre pied normand? N’est-elle pas […]

Jaloux

En été dans ta chambre claire, Vers le temps des premiers aveux, (Ce jeu-là paraissait Te plaire) On ouvrait parfois […]