Française poésie

Poèmes en français

Poeme Si je la voy pres d’un ruisseau coulant

Si je la voy pres d’un ruisseau coulant,
Elle me semble une belle Naiade :
Elle me semble une belle Driade,
Si je la voy l’herbe des prez foulant.

Si je la voy par les hautz lieus allant,
Je pense voir une vraye Oreade :
Et la compare à quelque Hamadriade,
Lors qu’au jardin ses beautez va çellant.

Que diray plus? certes je ne me trompe :
Car s’elle avoit l’arc, la trousse, et la trompe,
On la viendroit pour Diane choysir.

Diane, à qui les Nymphes font hommage :
Mais qui n’a point un si plaisant visage
Que ceste Vierge, où niche mon desir.


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)

Poeme Si je la voy pres d’un ruisseau coulant - Jean de La Gessee