Française poésie

Poèmes en français

Poeme Plus oultre

Au mois d’aimer, au mois de Mai,
Quand Zo’ va cherchant sous les branches
Le bien-aimé,

Son jupon, tendu sur les hanches ;
Me fait songer à l’aile blanche
Du voilier

Mers qui battez au pied des mornes
Et dont un double Pilier.
Dressa les bornes.


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)

Poeme Plus oultre - Paul-jean Toulet