Française poésie

Poèmes en français


Poeme La forêt

Enfuyons-nous, mes amis! se peut-il
Qu’à ces bourgeois le destin nous condamne?
Allons revoir, dans le rêve subtil
Où son amant se fait gratter le crâne,
Titania baisant la tête d’âne.
Partons, avec nos appâts d’oiseleurs!
Cherchons les doux sommeils ensorceleurs ;
Allons au bois riant où Puck s’attarde,
Voir Fleur des Pois et sur son lit de fleurs
Bottom, avec monsieur Grain de Moutarde.


Poeme La forêt - Théodore de Banville