Française poésie

Poèmes en français


Poeme De celui, qui est demeuré, et s’amie s’en est allée

Tout à part soi est mélancolieux
Le tien servant, qui s’éloigne des lieux,
Là où l’on veut chanter, danser et rire :
Seul en sa chambre il va ses pleurs écrire,
Et n’est possible à lui de faire mieux.

Car quand il pleut, et le Soleil des Cieux
Ne reluit point, tout homme est soucieux,
Et toute bête en son creux se retire
Tout à part soi.

Or maintenant pleut larmes de mes yeux,
Et toi, qui es mon Soleil gracieux,
M’as délaissé en l’ombre de martyre :
Pour ces raisons, loin des autres me tire,
Que mon ennui ne leur soit ennuyeux
Tout à part soi.


Poeme De celui, qui est demeuré, et s’amie s’en est allée - Clément Marot
«