Française poésie

Poèmes en français

Poeme Nevermore

Le gaz pleure dans la brume,
Le gaz pleure, tel un oeil.
– Ah! prenons, prenons le deuil
De tout cela que nous eûmes.

L’averse bat le bitume,
Telle la lame l’écueil.
– Et l’on lève le cercueil
De tout cela que nous fûmes.

Ô n’allons pas, pauvre soeur,
Comme un enfant qui s’entête,
Dans l’horreur de la tempête

Rêver encor de douceur,
De douceur et de guirlandes,
– L’hiver fauche sur les landes.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)

Poeme Nevermore - Jean Moréas