Française poésie

Poèmes en français


Poeme Sonnet en la naissance de Monseigneur le Duc de Bretaigne

Qui fut apres l’eclipse du soleil qui fut en Jenvyer

Un grand devin tost apres la naissance
Du nouveau duc à l’oracle s’enquit
Pour quoy le jour qu’entre nous il nasquit
De neige il cheult en tous lieux abundance.

Pour vous donner – dict le dieu – cognoissance
Qu’onques nul jour estre tant ne requit
Marqué de blanc pour debvoir et acquit
D’eterniser si grande esjouyssance.

Qui te feit donc, ô Phoebus (dict le prestre),
Perdre en ce mois ta lueur coustumiere,
Puis te coucher alors qu’il vouloit naistre?

Besoing n’aviez de ma clarté premiere
(Dict Apollo) venant à comparoistre
Nouveau Soleil et plus grande lumiere.


Poeme Sonnet en la naissance de Monseigneur le Duc de Bretaigne - Mellin de Saint-gelais