Française poésie

Poèmes en français


Poeme Sur la louange de la Paix – Sonnet 9

Apres jô chanté tant de Paix que Victoire,
J’entens un Hymenée hault et cler entonné :
Comme si Juppiter avoit du ciel tonné,
Approuvant quelque accord par son signe notoire.

Seroit ce point le chant des filles de Memoire,
Qui pour le mariage à CHARLES ordonné,
S’aprestent à chanter un Hymen fredonné
Sur les cordes d’argent et sur le luth d’yvoire?

Je la voy, je la voy entre ceste brigade
La coeleste Uranie, à donner une aubade
Solliciter ses soeurs et son filz nuptial :

Prenans pour leur subject, que déja à la rade
Est le Taureau naval, qui meine en grand parade,
L’Europe Imperialle au grand palais Royal.


Poeme Sur la louange de la Paix – Sonnet 9 - Jean Dorat