Française poésie

Poèmes en français


Poeme Sur la louange de la Paix – Sonnet 6

D’un chesne Jovial t’est deüe la couronne :
Car comme Juppiter est le plus grand des Dieux,
Tu es tout le plus grand entre les demidieux,
La main duquel la vie à tant de peuple donne :

Digne tu es aussy qu’un laurier t’environne,
Comme au Dieu Apollon, le front victorieux,
Qui trois fois dans un an, heureux, as vaincu ceux,
Qui jadis te faisoient une guerre felonne.

Digne tu es encor, pour nous avoir livré
La Paix, porter l’olive : et, aiant delivré
Tant de peuple de mort, d’Hercule le peuplier :

Bref tu ne doibs porter d’or, d’argent, letton, cuivre
Couronne, ains pour l’honneur de quatre Dieux ensuivre
De chesne, de laurier, de peuplier, d’olivier.


Poeme Sur la louange de la Paix – Sonnet 6 - Jean Dorat