Française poésie

Poèmes en français


Poeme Sonnet

Au lecteur des ‘Nouvelles récréations et joyeux devis’.

Hommes pensifs, je ne vous donne à lire
Ces miens devis, si vous ne contraignez
Le front maintien de vos fronts rechignés ;
Ici n’y a seulement que pour rire.

Laissez à part votre chagrin, votre ire,
Et vos discours de trop loin désignés.
Une autre fois vous serez enseignés ;
Je me suis bien contraint pour les écrire.

J’ai oublié mes tristes passions,
J’ai intermis* mes occupations,
Donnons, donnons quelque lieu à folie.

Que maugré nous ne nous vienne saisir,
Et en un jour plein de mélancolie,
Mêlons au moins une heure de plaisir

(*) interrompu


Poeme Sonnet - Bonaventure Des Périers