Française poésie

Poèmes en français


Poeme Glycère

(Études latines, VII)

Enfant, pour la lune prochaine,
Pour le convive inattendu!
Votre amant, Muses, peut sans peine
Tarir la coupe neuf fois pleine ;
Mais les Grâces l’ont défendu.

Inclinez les lourdes amphores,
Effeuillez la rose des bois!
Anime tes flûtes sonores,
Ô Bérécinthe, et ce hautbois!
C’est à Glycère que je bois!

Téléphus, ta tresse si noire,
Tes yeux, ton épaule d’ivoire,
Font pâlir Rhodé de langueur ;
Mais Glycère brûle en mon coeur ;
Je t’aime, ô Glycère, et veux boire!


Poeme Glycère - Charles-marie Leconte de Lisle